Au Marché de Bourgvilain

Tous les jeudis après-midi, un Marché de Producteurs s’est installé à Bourgvilain, à deux pas de la Mairie. En plus du parking de l’École, un grand parking a été aménagé au niveau de la carrière, à quelques mètres.

« Le marché, dans un petit village, ça crée du lien, c’est super. Il y a des gens du village qu’on a jamais vu. Ça permet de se rencontrer. Même sous la pluie, les gens sont contents de se retrouver. »

La P’tiote Breuve a rencontré l’Association des Amis du Marché de Bourgvilain qui s’occupe de l’organisation de cet évènement.

Au départ, l’idée serait venue de Gilles, Maire fraîchement élu dans la commune. Suite à une réunion avec les associations du village, il a été décidé d’en créer une nouvelle dédiée au marché de Bourgvilain : Les Amis du Marché. Pas de président ni de présidente, c’est une association collégiale!

Il est possible d’adhérer en tant que producteur, mais également en tant qu’association (comme l’a fait l’Association Lire et Délire par exemple), mais également en tant que particulier.

En complément des producteurs présents, l’association propose la vente de produits non périssables, de quelques producteurs locaux, comme les terrines de La Mère Boitier (Tramayes), de La Ferme de l’ApiCerf (Cluny), les bières de La Brasserie de Terre de Possibles (Saint-Pierre-Le-Vieux), etc. « Et sans aucun profit, c’est juste pour arranger les producteurs » précise un adhérent.

La région compte un bon nombre de professionnels talentueux, et la création d’un Marché de Producteurs à Bourgvilain semblait finalement assez logique : L’Auberge Larochette (Bourgvilain), La Ferme du Rousset (fromages de chèvre, Bourgvilain), B&Butter (pâtisseries, Bourgvilain), François Lair (Miel, Bourgvilain), La Ferme des Belines (fromage de brebis, Buffières), Nicolas Lestiboudois (maraîcher, Montmelard), Côté Pain (boulangerie, Montmelard), Le Domaine des Riots (vin, Pierreclos), La petite Charcuterie (Uchizy), le Rémouleur Affûteur (Châtenoy-le-Royal), pour n’en citer que quelques-uns.

Tous les derniers jeudis du mois, Élodie Cerisuelo est même présente pour nous proposer des coquillage du bassin de Thau (sur commande). Et en plus de tout ceci, n’oublions pas que Les Amis du Marché peuvent faire office de relais pour les producteurs exceptionnellement absents.

Nous sentons, en parcourant les étalages, que ce marché a également un autre objectif. « Le marché, dans un petit village, ça crée du lien, c’est super. Il y a des gens du village qu’on a jamais vu. Ça permet de se rencontrer. Même sous la pluie, les gens sont contents de se retrouver.  » a rappelé une adhérente en évoquant ses souvenirs du premier jour du marché en avril dernier, où effectivement, la météo avait été capricieuse. Le dernier jeudi du mois, des tables de dégustations sont installées ici et là ; il y a parfois de la musique (M. Loisy et sa cornemuse), la compagnie de théâtre de Saint-Point (Michel Potier), et toujours, une bonne ambiance !

En démarrant dans un contexte sanitaire particulier, le Marché de Producteurs de Bourgvilain s’est d’abord focalisé sur la vente de produits dits essentiels. Il n’est pas impossible que vous en trouviez des « non-essentiels » dès que possible, le jeudi après-midi, entre 16h et 19h, à Bourgvilain, à deux pas de la Mairie.

Cet article a fait l’objet d’une publication sur la version papier de la gazette!

2 réponses sur “Au Marché de Bourgvilain”

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.